La dépendance des personnes âgées : où en est-on ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

La dépendance des personnes âgées : où en est-on ?

le 23 11 2016

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » des faits et des chiffres-clés sur des sujets d’actualité pour démêler le vrai du faux.

Collection de poche sur des sujets sociaux, économiques, politiques, culturels ou internationaux, Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » vous propose en 30 questions des informations essentielles pour sortir du brouhaha médiatique. Venez découvrir nos autres titres disponibles sur notre catalogue !

Qu’appelle-t-on dépendance ?

On désigne par dépendance l’altération des fonctions vitales qui touche les personnes âgées (3e et 4e âges). Elle se traduit par l’incapacité à accomplir les tâches ménagères ou par le besoin d’une surveillance permanente. La dépendance se distingue du handicap, qui consiste en une déficience physique ou mentale incurable. Cette notion n’implique pas nécessairement une altération de l’ensemble des fonctions vitales et elle peut concerner des personnes de tous âges.

Une situation qui prend de l’ampleur

Au 1er janvier 2016, on estimait à 2,02 millions le nombre de personnes âgées de 85 ans et plus. Elles devraient être 5,4 millions en 2060. Le nombre de personnes dépendantes est appelé à s’accroître, pour deux raisons essentielles. Tout d’abord, l’élévation de l’espérance de vie constitue une tendance de longue durée, malgré une très légère baisse en 2015. Ainsi, selon l’Insee, l’espérance de vie des personnes nées en 2015 est de 78,9 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes. Pour celles qui naîtront en 2060, elle devrait être de 86 ans pour les hommes et 91,1 ans pour les femmes. Ensuite, l’arrivée au grand âge des classes nombreuses de l’après-guerre (années de l’explosion des naissances) contribue à cette progression.

Combien de personnes dépendantes ?

› › › Fin 2014, on comptait 1 249 490 personnes bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), réservée aux personnes de plus de 60 ans reconnues dépendantes (source : chiffres clés CNSA 2016). Ce chiffre pourrait atteindre 2 millions en 2040. Cependant, toutes les personnes âgées ne deviennent pas dépendantes : en 2012, seuls 14,3 % des 80-84 ans bénéficiaient de l’APA (mais c’était le cas de 36,3 % des plus de 85 ans). L’enquête « Handicap-Santé » de 2008 recensait 673 000 personnes de plus de 60 ans vivant à domicile en situation d’incapacité plus ou moins forte et 430 000 vivant en établissement d’hébergement médicalisé. Le total (1,1 million) est du même ordre de grandeur que celui des allocataires de l’APA, même s’il ne regroupe pas exactement les mêmes personnes.

D’où vient le mot dépendance ?

› › › Le terme « dépendant » s’appliquant aux personnes âgées a été utilisé pour la première fois en 1973 par un gérontologue, le docteur Yves Delomier, dans un article de la revue Gérontologie intitulé « Le vieillard dépendant : approche de la dépendance ». Il a progressivement remplacé les termes précédemment employés, comme « grabataire » ou « invalide ». L’expression apparaît en 1988 dans le titre d’un rapport au secrétariat d’État à la Sécurité sociale (Théo Braun et Michel Stourm, Les personnes âgées dépendantes). Le terme est consacré juridiquement par la loi de 1997 instaurant une « prestation spécifique dépendance ».

Mots clés :

Rechercher