Qu’est-ce que le développement durable ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Qu’est-ce que le développement durable ?

le 23 11 2016

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » des faits et des chiffres-clés sur des sujets d’actualité pour démêler le vrai du faux.

Collection de poche sur des sujets sociaux, économiques, politiques, culturels ou internationaux, Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » vous propose en 30 questions des informations essentielles pour sortir du brouhaha médiatique. Venez découvrir nos autres titres disponibles sur notre catalogue !

Un nouveau mode de développement

Le développement durableDéveloppement durableDéveloppement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. est celui « qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs », selon le rapport Brundtland (1987) de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations unies. Il vise à concilier l’écologique, l’économique et le social en prenant acte de l’échec du mode de développement qui s’est imposé au XXe siècle. Celui-ci épuise les ressources naturelles et relègue une part importante de la population mondiale dans la pauvreté.

Un objet de controverses

Pour certains, il sert d’alibi au protectionnisme des pays du Nord pour brider le développement du Sud. Pour d’autres, notamment les tenants de la décroissance, la notion est paradoxale : les ressources naturelles étant disponibles en quantité limitée et non infinie, le développement ne peut être durable. Enfin, est-il le mot d’ordre au nom duquel, pour le bien de la planète, on risque de créer de l’injustice sociale ?

Une prise de conscience progressive

Depuis 1972, des Sommets de la terre sont organisés tous les dix ans par l’ONU. Mais ce sont les sommets de Rio (1992) et de Johannesburg (2002) qui ont permis à la notion de s’affirmer et à la communauté internationale de prendre conscience des enjeux. En 2012, sur fond de crise économique, le sommet Rio+20 s’est achevé sur un bilan modeste.

Le sommet de Rio de 1992 : une révolution durable ?

› › › Le sommet de Rio, ou Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement, s’est déroulé du 3 au 14 juin 1992. Il a réuni une centaine de chefs d’État et de gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale.. Il a été fondateur en permettant l’adoption de trois conventions sur le climat, la biodiversité et la lutte contre la désertification. Les principes de précaution et de pollueur-payeur ont été posés à cette occasion. Il s’est conclu par la signature de la Déclaration de Rio qui fixe des principes pour mieux gérer la planète, sans contraindre juridiquement les États à s’y conformer. Enfin, il a adopté l’Agenda 21 (ou Action 21) pour le XXIe siècle, une liste de recommandations dans des domaines très variés.

La COP 21 : un accord historique ?

› › › La 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques organisée à Paris (30 novembre-11 décembre 2015) a permis de conclure un accord engageant 191 États à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’objectif final est de stabiliser le réchauffement climatique dû aux activités humaines « nettement en dessous de 2 °C d’ici à 2100 » par rapport à la température de l’ère préindustrielle. Il s’agit du premier accord universel pour réorienter l’économie mondiale vers un modèle à bas carbone. L’Accord de Paris entrera en vigueur le 4 novembre 2016 car 55 pays représentant 55 % des émissions (minimum requis) l’ont ratifié.

Mots clés :

Rechercher