Le système de santé français est-il malade ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Le système de santé français est-il malade ?

le 23 11 2016

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » des faits et des chiffres-clés sur des sujets d’actualité pour démêler le vrai du faux.

Collection de poche sur des sujets sociaux, économiques, politiques, culturels ou internationaux, Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » vous propose en 30 questions des informations essentielles pour sortir du brouhaha médiatique. Venez découvrir nos autres titres disponibles sur notre catalogue !

Bien se soigner a un coût croissant…

Les dépenses d’assurance-maladie représentaient un peu moins de 50 % des dépenses totales du régime général en 2015 (source : DSS 2016). Elles augmentent chaque année d’environ 2 % à 3 %. Or, comme les recettes ne progressent pas au même rythme, l’équation est simple : la branche maladie de la Sécurité sociale perd beaucoup d’argent (– 5,8 milliards pour 2015 contre… – 700 millions en 1999).

… qui a de multiples causes…

La population vieillit et a donc besoin de davantage de soins. À cette évidence s’ajoutent d’autres raisons, comme le progrès médical qui aboutit à la prise en charge de nouvelles pathologies.

… et qui n’est pas encore complètement maîtrisé

Les réformes intervenues depuis deux décennies ont visé à maîtriser les dépenses de santé. Elles ont suivi deux directions. Elles ont d’abord mis le patient à contribution : instauration d’un parcours de soins coordonnés avec le médecin traitant, de forfaits et de franchises médicales, déremboursement de certains médicaments… Elles ont également consisté en une réorganisation territoriale et une modernisation de la gestion des hôpitaux (dont la tarification à l’activité).

Des médicaments de moins en moins remboursés

› › › On assiste, surtout depuis le début des années 1990, au déremboursement (partiel voire total) de nombreux médicaments à service médical rendu (SMR : mesure de l’efficacité et des effets indésirables) jugé insuffisant (ainsi ceux à vignette bleue). Sur les 486 médicaments à SMR insuffisant toujours commercialisés en mars 2011, 369 ont été déremboursés, ce qui a entraîné une hausse moyenne de 43 % du prix de ces médicaments (source : Irdes). À cela s’est ajoutée l’instauration d’une franchise de 0,50 euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. par boîte en 2008.

Les Français et les dépenses de santé

› › › Selon l’Étude Santé 2016 Ifop/Deloitte (parue en mai 2016), une forte majorité de sondés (85 %) anticipent une hausse des dépenses de santé restant à leur charge au cours des prochaines années, et 43 % ont déjà renoncé à des soins pour des raisons de coût. Pour limiter le déficit de l’assurance maladie, 58 % des personnes interrogées sont opposées à une modulation des remboursements en fonction des revenus de l’assuré, mais 70 % sont favorables à une modulation selon les comportements (consommation d’alcool…).

Le saviez-vous ?

› › ›  En France, depuis le 1er janvier 2016, chaque employeur du secteur privé (hors particuliers employeurs) doit faire bénéficier tous ses salariés d’une couverture complémentaire santé, quelle que soit leur ancienneté dans l’entreprise.

Mots clés :

Rechercher